Chauffage : un radiateur à fluide caloporteur, c’est quoi ?

Le radiateur à bain d’huile est un chauffage appartenant à la famille des radiateurs à fluide caloporteur. Son fonctionnement repose sur l’exploitation de principes empruntés à la thermodynamique.

Dans le cas qui nous intéresse, le fluide caloporteur est contenu de façon hermétique dans le radiateur à bain d’huile. Ce liquide visqueux a la capacité de stocker la chaleur quand il monte en température. Par inertie thermique, il la restitue de manière progressive. On comprend aisément tout l’intérêt de cette propriété pour un système de chauffage.

D’autant plus qu’un radiateur à fluide caloporteur délivre une chaleur homogène et constante. Le confort apporté par ce chauffage est très appréciable pour réchauffer les pièces de la maison en hiver. Pour en savoir davantage sur ce dispositif, étudions son fonctionnement et les bénéfices à équiper son logement.

Fonctionnement du radiateur électrique caloporteur

A l’instar du radiateur à bain d’huile, le radiateur à fluide caloporteur contient une huile minérale ou synthétique appelée parfois huile thermique ou diathermique. Elle est stockée dans un corps de chauffe en métal (en acier ou en aluminium selon les modèles).

Chauffée au contact d’une résistance électrique, ce fluide circule rapidement dans tout le radiateur en emmagasinant la chaleur. Il la redistribue ensuite progressivement par inertie. C’est ce qu’on appelle le chauffage par rayonnement ou radiant, reconnu pour apporter un confort équivalent à celui d’un chauffage central traditionnel avec un meilleur rendement.

De nombreux équipements de chauffage exploitent ce principe physique pour chauffer un lieu clos. Toutefois, les liquides employés dans ces chauffages ont des compositions chimiques qui varient. Ils contiennent notamment de l’huile organique et des dérivés du pétrole. Les différentes propriétés physico-chimiques de ces composés déterminent le pouvoir calorifique du fluide.

Selon le radiateur caloporteur et sa puissance (500W, 1000W, 1500W, 1800W, 2000W…), les propriétés d’inertie du fluide font que la température de surface du corps de chauffe n’atteint un niveau optimal qu’une dizaine de minutes après la mise en marche. Tout dépend de la température ambiante et des propriétés thermiques du liquide caloporteur. Des fonctionnalités proposées par la plupart des marques (Acova, Atlantic, Sauter, Thermor…) permettent d’avoir un radiateur programmable et de gérer au mieux le déclenchement de la chauffe.

Bénéfices du chauffage caloporteur

Robuste et doté d’une grande surface de chauffe, le radiateur à fluide caloporteur présente des avantages pertinents. Le lent transfert de calories qui résulte de l’inertie du fluide permet de profiter d’une atmosphère ambiante douce et agréable. La chaleur se disperse de manière uniforme sans assécher l’air ambiant contrairement à un convecteur électrique. La température est homogène partout dans la pièce.

Le chauffage du fluide caloporteur se fait par intermittence. Lorsque le fluide a redistribué sa chaleur, sa température baisse. Le thermostat du radiateur se déclenche alors pour que les résistances électriques chauffent à nouveau le fluide. Le radiateur à fluide caloporteur permet ainsi de réduire la consommation d’énergie. Peu cher et souvent disponible en promo, son prix à l’achat est également économique par rapport à d’autres dispositifs de chauffage.

Un radiateur électrique à fluide caloporteur ne demande aucune maintenance ni entretien particulier. Dans un chauffage à bain d’huile par exemple, le fluide calorifique est une huile organique scellée de manière permanente. Et parce qu’elle est inaltérable, il n’est pas nécessaire de la renouveler. Enfin, ce type d’appareil de chauffage est rempli d’une quantité précise de liquide caloporteur au moment de sa fabrication. Comme le corps de chauffe est hermétique, il n’y a aucune mise à niveau à effectuer au cours de son utilisation.